De retour à New York, où je passe quand même une bonne partie de mon temps, je retrouve un de mes plans cul les plus réguliers. Steve, appelons le comme ça, sait bien que je suis bisexuel. Et il sait aussi que je travaille depuis un moment sur votre blog d’observation participante. Il me parle d’une soirée « toutes tendances » organisée par un couple d’amis à lui.

soirée coquine toutes tendances

Un peu échaudé par mon expérience au Folsom Street Fair, je lui demande de m’en dire plus. Qu’entend-il par « toutes tendances » ? Y aura t-il des adeptes du BDSM, des fétichistes ou des uros ? Non, il s’agit d’une soirée qui regroupe des hétéros, des gays, des bisexuels et des membres du 3ème sexe. Il a retenu mon attention. Je prends donc date.

NB : je n’ai pas eu le droit de prendre des photos de cette soirée. Les images d’illustration sont issues du site Indécentes Libertines.

Libertins hétéros et gays coquins

La soirée toutes tendances se déroule dans un entrepôt, aménagé pour l’occasion. D’emblée, les organisateurs m’ont demandé de tenir secret le lieu exact de l’événement. Le propriétaire n’est pas franchement au courant de ce qui va se jouer dans ses murs. Mais quiconque connaît un peu Big Apple et ses environs reconnaîtra sans doute le quartier.

Il est 22h30. J’arrive seul à l’entrée (Steve n’a pas pu m’accompagner). Je suis reçu par deux beaux mecs, les organisateurs de la soirée. Je discute un peu avec eux, dans la mesure où je suis parmi les premiers arrivés. L’un d’eux est gay. L’autre, son compagnon, s’avère plutôt bisexuel. D’où l’idée, pour le couple, d’organiser ce genre de petites sauteries.

Après quelques mots échangés, je pénètre réellement dans l’entrepôt. Celui-ci paraît bien trop vaste pour accueillir les trois couples hétéros qui s’y trouvent et qui font face de loin à une demi-douzaine de mecs, manifestement homos. Voilà qui ne commence pas pour le mieux : les échangistes d’un côté, les gays de l’autre! Pour ce qui est du « toutes tendances », on n’y est pas vraiment.

Soirée libertine toutes tendances

Mais je médis. Car, en moins d’une heure, l’entrepôt va se remplir de façon conséquente. J’ai à peine le temps de faire le tour du propriétaire. Je remarque tout de même des coins-câlins : quelques matelas posés directement sur le sol. Le couple d’organisateurs fait pété la musique : sans surprise, de la techno house bien vintage. Mais, comme par miracle, les deux communautés libertines semblent se mélanger sur ce qui sert de piste de danse.

Très vite, les odeurs de transpiration se mêle à cette étrange senteur de « rien » qui caractérise ces locaux industriels vides mais bien entretenus. Déjà, les mecs qui aiment les hommes se rapprochent les uns des autres. Des couples se forment. D’autres, venus pourtant ensemble, se séparent pour mieux aller coquiner ailleurs. Je prends un verre au bar, tenu par l’un des initiateurs de la soirée toutes tendances. L’autre fait office de DJ. Quelques potes à eux organisent les entrées, dont le flux ne diminue pas.

Je regarde un peu la population. Nous avons là des couples hétérosexuels manifestement échangistes, des gays célibataires, des couples homosexuels (y compris des femmes) et des représentants du 3ème sexe (de la shemale sublime au travelo sans recherche esthétique particulière). Une chose me frappe immédiatement : on se pelote et on s’embrasse beaucoup sur la piste, mais les hétéros font un peu « chambre à part ». A quoi leur sert de fréquenter une fête toutes tendances ? En tout cas, dans les coins-câlins, rien ne se passe pour le moment.

Quand les barrières sexuelles tombent

On a dit observation par-ti-ci-pante ! Je me mêle donc à la foule des danseurs et des danseuses. A ma gauche, un couple de lesbiennes s’embrasse tendrement. A ma droite, deux mecs qui ne se connaissaient manifestement pas quelques minutes auparavant se chauffent d’une manière plus directe. Pour l’instant, on ne peut pas dire que les sexualités se mélangent beaucoup.

Elle a du se dire la même chose que moi. Une grande transsexuelle blonde aux formes généreuses, et imitant un peu le look de Pamela Anderson, fait littéralement irruption sur la piste. D’autorité, elle roule des pelles à tout le monde. Hommes hétéros ou gays, femmes libertines ou lesbiennes, travestis, shemales, personne n’ose lui refuser sa bouche, tant elle vous vole un baiser avec bonne humeur et sourire. Moi-même, j’y passe ! Et c’est plutôt agréable, d’autant que la dame est assez sexy.

sexe toutes tendances

Comme si, à elle toute seule, elle était parvenue à décoincer quelque chose, la party toutes tendances démarre enfin. Pour ce qui est de la danse en tout cas. Car si les différentes communautés se mélangent enfin sur la piste, des gays partent avec des gays vers les matelas, tandis que des couples échangistes suivent d’autres couples hétéros.

Sexe et partouze toutes tendances

Personnellement, je me fais agripper par un couple de mecs plutôt mignons. Leur physique a un je-ne-sais-quoi de caricatural : l’un est grand, balèze, du genre « bear » qui soulève de la fonte, l’autre est un minet, de dix ans de moins. Inutile de se demander longtemps qui est l’actif et qui est le passif : le premier me caresse les fesses, le second s’attarde sur mon entrejambe.

Bref, nous rejoignons les coins-câlins. Sur les matelas autour de nous s’ébattent aussi bien des hétéros que des homos (pas de lesbiennes en vue), mais chacun sur son pré-carré. Moi, je m’amuse bien avec les deux lascars, mais je regrette un peu de ne pas pouvoir jouer aussi avec une nana ou deux. Assez vite, le petit couple et moi nous retrouvons à la queue-leu-leu. Je ne vous fais pas un dessin, mais j’adore cette position, en trio gay, même si elle n’est pas facile à réaliser !

C’est alors qu’un couple de la vingtaine s’approche de nous. Je veux dire par là, un garçon et une fille. Les deux couples semblent se connaître entre eux (j’apprendrai plus tard qu’ils ont déjà coquiné ensemble). La fille s’installe en face du minet que je suis en train de prendre. Elle déballe deux jolis petits seins bien ronds et les plaque sur son visage. Derrière moi, le balèze qui me sodomise a pris la bite du garçon dans la bouche ! Moi qui voulais du sexe toutes tendances, cette fois, je suis servi ! Et moi qui trouvais mon couple gay un peu caricatural du passif et de l’actif, je suis quitte pour revoir mes clichés.

Le libertinage, définition inclusive

Nos jeux vont se complexifier largement. Quatre garçons, dont deux gays, deux bisexuels, et une fille, je ne saurais vous énumérer les possibilités ! Quoi qu’il en soit, pendant cette partouze, j’ai sucé et j’ai léché. Je me suis fait sucé par une fille et par deux mecs. J’ai pris un homme et une femme. Et je ne vous parle pas des autres participants.

libertinage toutes tendances

Notre orgie a duré ainsi plusieurs heures, je pense. A certains moments, d’autres coquins et coquines nous rejoignent, puis repartent vers d’autres matelas. Tant et si bien que la nuit est déjà bien avancée quand j’abandonne le fameux matelas. Je suis exténué. J’ai bien sûr déjà connu des expériences bisexuelles, mais comme celle-ci, jamais !

Je vais boire un verre. J’en profite pour regarder ce qui se passe dans les autres coins-câlins. Ici, un couple de lesbiennes coquine avec un couple hétéro. Monsieur est certes tenu un peu à l’écart, mais il semble trouver son compte à s’occuper de sa chérie pendant que celle-ci s’amuse avec deux autres femmes. Là, des mecs sont en train de partouzer entre eux, à ceci près que deux jeunes femmes s’amusent avec eux. Notre transsexuelle de tout à l’heure est occupée à baiser en levrette une femme d’âge mûre, tandis que le mari de celle-ci s’amuse avec une autre dame ! Le libertinage, le vrai !

http://www.sexplorateur.com/wp-content/uploads/toutes-tendances-libertinage.jpghttp://www.sexplorateur.com/wp-content/uploads/toutes-tendances-libertinage-240x240.jpgDan the Flasherreportages3ème sexe,gay,libertinage,partouze,USA
De retour à New York, où je passe quand même une bonne partie de mon temps, je retrouve un de mes plans cul les plus réguliers. Steve, appelons le comme ça, sait bien que je suis bisexuel. Et il sait aussi que je travaille depuis un moment sur votre...