La scène, vécue, se passe au Cap d’Agde, sur ce petit lopin de sable qu’on appelle la Baie des Cochons. Une superbe blonde, petits seins, beau cul, taille tranquillement une pipe à son mari. Déjà, quelques voyeurs s’approchent. Elle se met alors à quatre pattes, et son homme la baise en levrette. Un amas de mecs en rut se forme autour du couple. Au milieu d’entre eux, un homme de la cinquantaine, moustachu, arbore une bite… conséquente ! Parmi les hommes célibataires, il fait la police, calmement, pour que ces derniers respectent les volontés des deux exhibitionnistes.

voyeurs baie cochons

Intrigués par ce « roi des voyeurs », nous décidons d’essayer de l’interviewer. Bien entendu, c’est Indiana, tout seins en avant, qui approche le monsieur. Tout à coup, il parait plus timide. Mais il accepte tout de même de répondre à quelques questions. D’une voix tantôt virile, tantôt fluette, le quinquagénaire très entretenu s’ouvre à nous. Et inversement…

NB : les photos de couverture et dans l’interview sont fournies par Naomi

Un parmi cent voyeurs

Indiana – Cela fait longtemps que tu fréquentes la plage libertine ?

Le Roi des Voyeurs – En fait, depuis des années. J’habite à quelques kilomètres, à l’intérieur des terres. Tous les étés, je viens en sortant du boulot. C’est pour ça que je ne veux pas faire de photos. Ma femme n’est pas au courant. Mais le paradis sur terre se trouve ici. Toutes ces femmes libres, qui aiment le sexe et l’assument, je trouve ça génial. Parfois, je me dis que je vais arrêter de venir, que je vais être fidèle, mais je n’y arrive pas.

John – On a vu que tu faisais un peu la police, parmi les autres mecs seuls…

LRDV – Je ne sais pas si je fais la police. Disons que certains voyeurs peuvent se montrer lourds, avec les couples. Ce n’est pas notre intérêt de les déranger. Parfois, certains sont là juste pour s’exhiber devant nous. D’autres choisissent un ou deux partenaires. Certaines libertines veulent un gangbang. Il faut savoir respecter leur choix… et leurs envies.

I – C’est une stratégie en fait… je veux dire de faire respecter les couples

LRDV – Oui, tout à fait. Si on embête les couples les plus chauds, ils ne reviendront pas. ils iront aux après-midis mousse et on se retrouvera entre mecs. C’est pas le but, quand même ! (il rigole) Mais bon, en plus, je me fais passer pour le gars bien. Ça aide quand on veut être choisi. Les couples me remarquent parmi tous les voyeurs. Après, je plais ou pas.

libertine naturiste

Pluralité masculine sur la Baie des Cochons

I (je regarde ostensiblement sa grosse bite) – Tu as quand même d’autres atouts..

LRDV – (s’il n’était déjà pas cramoisi par le soleil, il rougirait sans doute) Euh… oui ! Mais bon, on est plusieurs à être bien membrés ici, ça ne suffit pas. Moi, j’aime bien regarder les couples s’amuser entre eux. Mais si je peux participer aussi… (il pose une main sur ma cuisse, l’air de rien et je laisse faire).

J – Et ça arrive souvent ?

LRDV (comme piqué dans son ego) – Oui, presque tous les jours. Avec le temps, j’ai appris à repérer celles qui cherchent de la pluralité masculine. Des fois, elles baisent seulement avec moi, pendant que le mari regarde. Des fois, on fait un trio. Et d’autres fois, c’est carrément gangbang.

Le Roi des Voyeurs bande dur

I (notre ami affiche déjà une belle gaule) – Tu préfères quoi ?

LRDV – Oh, je préfère en trio ou même seul avec la dame. Après, j’aime surtout les belles filles comme toi. Mais je ne fais pas non plus le difficile. (il prend une voix assez timide) J’ai beaucoup d’admiration pour toutes ces femmes. Elles ont un sacré courage d’aller au bout de leurs fantasmes. C’est aussi pour ça que je les défends de certains voyeurs. Quand c’est nécessaire.

I (je sens sa main remonter sur ma cuisse) – C’est souvent nécessaire ?

LRDV – Oui et non. Certains gars ont besoin d’être recadrés. Mais ça se passe bien en général. Ils ont peur de moi et ils ont raison. En plus, on est quelques-uns à bien connaître la plage libertine. On a vite fait de dégager un mec qui se comporte mal.

roi voyeurs plage naturiste

J – C’est déjà arrivé ?

LRDV – Oh oui, souvent. Déjà, il y a des gens qui se promènent tout habillés sur la plage naturiste. On leur demande gentiment de se foutre à poil. Et s’ils ne le font pas, on s’en charge ! (il rigole à nouveau, mais sa main touche maintenant la chatte d’Indiana) Mais sur la Baie des Cochons, c’est rare. Il suffit de montrer un peu les muscles (il joint le geste à la parole).

Expériences libertines sur la plage naturiste

J – Tu peux nous raconter tes plus belles expériences ?

LRDV – Il y en a plein. Une fois, j’ai été invité par trois couples échangistes à les rejoindre dans une partouze sur la plage. Ils voulaient me remercier d’éloigner les voyeurs trop entreprenants. Mais l’expérience que je vis en ce moment va rester dans mes souvenirs, je pense.

I (il me caresse les seins et la chatte, et je dois avouer ne pas rester indifférente) – Ah oui ? En tout cas c’est gentil d’avoir répondu à nos questions.

LRDV – Mais de rien (il approche sa bouche de mes seins)

I – Je vais te remercier à ma façon (j’approche ma bouche de sa bite).

LRDV – …

https://www.sexplorateur.com/wp-content/uploads/roi-voyeurs-plage-naturiste.jpghttps://www.sexplorateur.com/wp-content/uploads/roi-voyeurs-plage-naturiste-240x240.jpgIndiana & JohninterviewsCap d'Agde,générations,libertinage,plage,voyeurisme
La scène, vécue, se passe au Cap d'Agde, sur ce petit lopin de sable qu'on appelle la Baie des Cochons. Une superbe blonde, petits seins, beau cul, taille tranquillement une pipe à son mari. Déjà, quelques voyeurs s'approchent. Elle se met alors à quatre pattes, et son homme la...