Les clubs libertins subissent la concurrence des rencontres échangistes privées et des soirées libertines multicouples. Mais la résistance s’organise. Depuis quelques années, les établissements coquins rivalisent d’imagination pour inventer des soirées thématiques. Parmi les thèmes retenus, le topless semble avoir le vent en poupe. Le principe en est simple : les libertines sont invitées à se rendre seins nus à la soirée.

seins nus

Le hasard a fait que je me suis rendue récemment à deux soirées topless, dans deux clubs différents, dans deux villes différentes, à une semaine d’intervalle. Bien sûr, j’y suis allée seins nus, pour respecter le thème. L’occasion pour moi de mettre ces deux événements au banc d’essai. Et je peux vous dire que selon l’état d’esprit de la direction du club libertin, les choses ne se passent pas exactement de la même façon.

NB : ici, nous ne révélons pas l’identité des clubs libertins concernés. En effet, la réussite ou non de la soirée « seins nus » ne constitue pas une preuve de qualité de l’accueil, en général, des établissements concernés. Je nommerai donc les lieux club 1 et club 2. Les photos sont des illustrations.

Deux soirées topless, deux ambiances

Nous avons pris l’habitude, mon chéri et moi, d’arriver relativement tôt dans les clubs échangistes que nous ne connaissons pas encore. Cela nous permet de découvrir les lieux, de ressentir un peu l’ambiance. Ces soirs-là, nous ne dérogeons pas à la règle. Il y a encore peu de monde. De mon côté, j’ai opté pour une chemisier sexy qui s’ouvre à chacun de mes pas sur ma poitrine nue.

Dans le club 1, il semble que peu de libertines joue le jeu. A vrai dire, sur les quatre couples présents, je suis la seule à dévoiler mes seins. Certes, les décolletés sont plongeants, mais le thème topless n’y est pas. Dans le club 2, au contraire, là encore sur quatre couples, toutes les libertines s’affichent seins nus. Mieux : elles rivalisent d’ingéniosité dans leur tenue pour obtenir un effet nu/habillé.

seins amatrices

Pour moi, l’explication est claire. Si le club 1 a affiché sur son site une soirée topless, le club 2 promet aux libertines seins nus les soft drinks à volonté. Une rétribution ? Non, juste une récompense pour avoir accepté de jouer le jeu. Je bois un soda en reluquant les poitrines de coquines de 25 à 55 ans.

La soirée « seins nus » peut commencer

Les deux clubs se remplissent au fur et à mesure. Dans les deux cas, nous sommes dans une soirée mixte. Un homme seul peut entrer à chaque fois qu’un couple ou qu’une femme célibataire (je n’en ai pas vu) passe la porte. Et là encore, c’est le club 2 qui remporte la partie. Je ne connais pas la fréquentation habituelle de ces deux établissements, mais il semble bien que le topless ait attiré pas mal de couples, dans le club 2.

Par ailleurs, la clientèle du club 1 semble essentiellement constituée d’habitués. Peut-être ne se sont-ils pas informés sur le thème de la soirée ? Ou peut-être le club 1 n’a t-il pas su attirer de nouveaux couples avec son thème topless ? Difficile de distinguer la cause de la conséquence.

topless club libertin

Au passage, j’assiste à une scène plutôt sympa dans le club 2. Une libertine, qui n’était pas au courant de la soirée « seins nus » vient d’enlever, toute sourire, le haut sur la piste de danse, pour se conformer à l’esprit de la soirée. D’ailleurs, l’ambiance semble plus chaude et plus conviviale.

Le topless et les relations entre couples

Très vite, je m’aperçois que le fait de se promener topless facilite la rencontre. Mon expérience du Cap d’Agde m’a d’ailleurs prouvé que la nudité, en général, facilite les rapports humains, qu’il s’agisse ou non de séduction. Pour dire les choses clairement, la soirée du club 1 est ratée, celle du club 2 est réussie. Dans le premier cas, les couples d’habitués forment des cercles d’amis apparemment impénétrables. Dans le second cas, l’ambiance est à la gaudriole.

Par ailleurs, les libertines topless n’abusent pas de l’open-bar sur les boissons sans alcool. Il n’y a pas là de quoi ruiner l’établissement libertin. Surtout quand on connaît les tarifs d’entrée (surtout celui des hommes) des deux clubs libertins.

Le plus remarquable, c’est la diversité des seins nus dans le club 2. Si certaines libertines sont carrément topless (pas de haut du tout), d’autres comme moi, rusent un peu. Mais pas pour se cacher pudiquement, non. Elles arborent des hauts qui exhibent leurs seins. Une grande brune porte même une robe de skaï où deux orifices laissent déborder deux jolis nichons bien ronds. Et ce n’est là qu’un exemple.

Partouze et seins nus

Dans le club 1, on assiste à une soirée chiante, telle qu’elles le sont quand les habitués tiennent les murs. Pourtant, dans les coins-câlins, j’aperçois une jeunette qui trimbale ses petits nichons aux vues et aux sus de tous et toutes. Je lui fais remarquer que nous sommes les deux seules à être topless. Elle me répond qu’il faut bien jouer le jeu du thème. J’acquiesce. La conversation se poursuit pour se terminer par une partie-carrée échangiste entre nos deux couples.

Dans le club 2, les couples se mélangent sur la piste de danse. Certains hommes ont aussi fait tomber le haut, ce qui ne peut que me ravir. Au terme de cette soirée topless, il est bien difficile de savoir qui a coquiné avec qui. En réalité, l’ambiance est plutôt à la partouze générale. Et je suis bien certaine que le thème de la soirée n’y est pas pour rien.

Conclusion : si les clubs libertins veulent attirer du monde et conserver une ambiance coquine, c’est d’abord à eux de proposer des thèmes et de faire en sorte que ces thèmes vivent réellement. Tiens, je vois à l’instant l’annonce d’une soirée écossaise dans un club échangiste de ma connaissance. Les kilts seront fournis par la direction.

http://www.sexplorateur.com/wp-content/uploads/topless-club-libertin.jpghttp://www.sexplorateur.com/wp-content/uploads/topless-club-libertin-240x240.jpgSelena libertinebanc d'essaiclubs libertins,échangisme,exhibition,libertinage,partouze
Les clubs libertins subissent la concurrence des rencontres échangistes privées et des soirées libertines multicouples. Mais la résistance s'organise. Depuis quelques années, les établissements coquins rivalisent d'imagination pour inventer des soirées thématiques. Parmi les thèmes retenus, le topless semble avoir le vent en poupe. Le principe en est simple...