Finalement, j’ai passé un certain temps sur le chat webcam aléatoire et sexe que j’avais expérimenté pour vous il y a quelques semaines de cela. Dire que je suis accroc serait un peu excessif, mais je dois bien avouer que j’y retourne à l’occasion avec une certaine excitation. Bref, lors d’un de mes passages sur Flingster, je tombe nez-à-nez avec Claudia, une mamie de 56 ans, entièrement nue, le gode à la main.

mamie webcam

Notre femme mature semble parler à quelqu’un d’autre. Derrière elle, une publicité faite-main annonce : « retrouve-moi sur MadameCam ». Intrigué par la présence d’une femme sur le site, je tente d’entrer en discussion. Après 5 minutes, elle finit par me répondre. Oui, notre mamie exhibitionniste se montre partante pour une interview, que voici.

NB : les photos de cette interview ne sont que des illustrations, offertes par SpeedyBee (cliquez sur les images pour voir son blog)

Mamie s’exhibe en webcam

Dan – Tu es souvent toute nue devant ta webcam ?

Claudia – Oui, je fais ça tous les week-ends. Au début, c’était un loisir. Je m’exhibais devant des jeunes hommes qui se montraient en retour. Et puis j’ai été contactée par un service de liveshows érotiques. Au départ, j’ai pris ça pour une blague. Qui veut voir une mamie à poil, en train de se masturber ?

D – Donc tu fais ça de manière professionnelle ?

C – Aujourd’hui oui, je gagne un peu d’argent. En fait, cela ne fait que quelques années que je me suis mise au net. Je suis caissière dans un supermarché, j’aime lire et me promener au bord de la mer. Je n’étais donc pas prédestinée à connaître le sexe numérique. Mon premier ordinateur, mes enfants me l’ont offert pour mes 50 ans. Et c’est là que j’ai découvert les relations en webcam.

Mes débuts en liveshows érotiques

D – Raconte-moi, comment as-tu découvert ça ?

C – J’ai toujours été branchée sexe. Dans mes jeunes années, j’étais un peu libertine. Donc, quand j’ai eu mon ordi, je me suis promenée sur le web libertin et je suis tombée sur une pub. C’était un chat aléatoire, comme dans ton article. J’ai tout de suite adoré. Il faut dire que je suis aussi bien voyeuse qu’exhibitionniste. Quand un beau mec s’est masturbé devant moi en me demandant de lui montrer mes seins, ça m’a excitée terriblement.

webcam érotique

D – J’imagine que tu as du avoir beaucoup de succès…

C – A mon grand étonnement, oui. En fait, je me suis aperçue qu’il y avait peu de femmes sur ce genre de réseaux. Du coup, je choisissais mes partenaires. J’ai passé beaucoup de temps comme ça, à me montrer et à voir. Les gars ne semblaient pas dérangés par le fait que je sois une mamie, au contraire.

D – D’autant que tu es une belle femme.

C – C’est gentil, mais bon. Je n’ai jamais été un canon, alors si tu rajoutes le poids des années…

Mamie fait du porno amateur

D – Quoi qu’il en soit, c’est une chose de s’exhiber pour le plaisir, c’en est une autre de gagner de l’argent avec ça.

C – Comme tu dis. Au début, j’ai eu un peu honte, alors que ça ne me gênait pas de faire ça pour le fun. Je me sentais un peu comme une pute. Et puis, surtout, quand un mec paye un tête-à-tête, il n’est pas obligé de se montrer en retour. Et ce n’est plus moi qui décide réellement ce que je veux faire ou non. Bien sûr, j’ai mes limites. Mais le rapport de forces s’inverse complètement. La première fois, ça ne m’a pas plu, et j’ai arrêté aussitôt. Puis j’y suis revenue.

D – Pourquoi ?

C – Honnêtement, je dois avouer que l’appât du gain a joué son rôle. J’adore m’exhiber. Mais si en plus on me paye pour ça, c’est le pied ! L’opérateur de webcams m’a dit qu’il y avait beaucoup de demandes pour moi. Alors mamie est revenu sur le liveshow (rires). Mais là, il y a une sacrée concurrence. Je me suis mise à faire des trucs de plus en plus hard pour garder mes clients. C’était carrément porno.

Entre plaisir et argent

D – Quelles choses, par exemple ?

C – Du sexe anal, par exemple : j’hallucine sur le fait que les jeunes de maintenant considèrent la sodomie comme quelque chose de classique, presque obligatoire. Je me suis enfoncée des godes dans l’anus. C’est là que je me suis dit que je devais vraiment imposer mes propres pratiques. Du coup, j’ai perdu quelques clients. Mais certains restent fidèles.

D – Je peux te demander combien tu gagnes ?

C – En m’exhibant uniquement le week-end, et seulement quand je n’ai d’autre de prévu, je double parfois mon salaire de caissière. Ça te donne une idée. Ce n’est pas rien. Mais si j’aime arrondir les fins de mois, c’est surtout que j’adore m’exhiber. Je m’ennuie quand aucun client ne vient. C’est pour ça que je « drague » sur d’autres sites.

D – Si on t’enlevait les revenus qui vont avec la webcam érotique, tu continuerais ?

C – Oui. Après, je commence à me faire vieille. Les mecs veulent bien voir une mamie de 50 ans. Mais 60 ans, je n’en suis pas si certaine que ça.

https://www.sexplorateur.com/wp-content/uploads/mamie-webcam-1.jpghttps://www.sexplorateur.com/wp-content/uploads/mamie-webcam-1-240x240.jpgDan the Flasherinterviewsexhibition,générations,milieu porno,sexe numérique,voyeurisme
Finalement, j'ai passé un certain temps sur le chat webcam aléatoire et sexe que j'avais expérimenté pour vous il y a quelques semaines de cela. Dire que je suis accroc serait un peu excessif, mais je dois bien avouer que j'y retourne à l'occasion avec une certaine excitation. Bref,...