Après nos vacances coquines au Cap d’Agde, l’idée d’un road-trip libertin a fait son chemin dans nos deux esprits pervers. Nous avons donc tracé un itinéraire, de L’Ile-du-Levant à Sitges, via le Cap d’Agde, la côte du Roussillon, la Jonquera et Barcelone. En camping-car, nous allons tenter de découvrir ces lieux, y compris (et surtout !) d’un point de vue « sexe ».

levant naturisme libertinage

ce récit est écrit par Audrey

Nous déposons le CC (camping-car) au Lavandou, pour prendre la navette maritime qui nous conduira jusqu’à l’Ile-du-Levant. Je vous passe le trajet en bateau, qui fut, pour ma part, assez désagréable… Puis, au bout de 35 minutes qui m’ont parue des heures, nous accostons enfin au Levant. Les habitués adressent le Salut Levantin au bateau : on retire son paréo et on l’agite en direction de la navette. De mon côté, le mal de mer se dissipe peu à peu.

Héliopolis, Levant : le paradis du naturisme

Nous arrivons donc à Héliopolis, la petite partie du Levant occupée par les civils, pour ainsi dire tous naturistes. Ce qui frappe d’abord, mise à part la nudité, c’est l’absence de véhicules, à l’exception de quelques vélos. Ici, l’ambiance n’a rien à voir avec celle que nous avons connue au Cap d’Agde. L’atmosphère est beaucoup plus familiale. Vous ne trouverez pas au Levant la multitude de sexshops, boutiques de lingerie et bien entendu clubs échangistes qui se proposent au visiteur du village naturiste agathois.

On commence à se dire que nous avons fait fausse route. On nous a bien parlé du libertinage sur l’Ile du Levant, mais, si celui-ci existe, il se montre très discret. Et puis, à mieux y regarder, on remarque quelques piercings aux tétons, quelques poitrines refaites, quelques attitudes et autres sexes intégralement épilées. Oui, les libertins et libertines sont bien à Héliopolis, mais ils restent discrets.

Leur présence se fait plus manifeste dès lors qu’on s’approche de notre hôtel, Le Rocher du Secret, situé au nord de la ville. Ah oui ! Le village (centre) n’est pas naturiste, contrairement à ce qu’on pourrait croire. En revanche, le naturisme s’avère obligatoire sur les bords de mer, chemins que nous empruntons.

Le Rocher du Secret, le lieu libertin du Levant

L’hôtel dans lequel nous descendons est réservé aux seuls couples. Avec la Brise Marine, il s’agit des deux établissements du genre sur l’Ile du Levant. Ouvertement libertin, le Rocher du Secret compte 16 chambres et propose des animations coquines tous les soirs. Ce soir, on nous vante à l’accueil la prestation cabaret d’une certaine Lady Fred, un transsexuel apparemment très connu.

Rocher du Secret

Mais pour l’heure, il s’agit pour nous de nous installer. Nous disposons d’une chambre en demi-pension, avec vue sur la mer. Mais, déjà, on frappe à la porte. Une grande blonde, que nous appellerons Olga, se tient là, tout sourire, tout seins en avant et tient à se présenter. « Nous sommes vos voisins de chambre » nous dit-elle, « il faut toujours dire bonjour aux nouveaux arrivants » avec un accent du Nord de l’Europe.

Son mari, Franz, qui se tient derrière elle, semble moins volubile. Bel homme, il sourit un peu bêtement derrière l’épaule de sa géante de compagne. Ni une, ni deux, on leur claque la bise, à la française. Ils semblent ravis.

Une soirée de sexe, avec plusieurs couples

Il se fait tard… et faim ! Nous descendons au restaurant. Nous attaquons nos verrines quand nos deux voisins de chambre s’installent à la table à côté de la nôtre. Eux aussi semblent avoir faim. On discute à bâtons rompus, ils nous proposent de nous faire découvrir l’île, tant et si bien que nous décidons, un café avalé, de remonter ensemble dans les chambres.

Après leur avoir expliqué ce qu’était le mélangisme, nous coquinons tranquillement sur notre lit, face à la mer. Nous en sommes au moment où Franz me lèche voluptueusement le clito tout en me caressant les seins (Vincent doit faire à peu près de même avec Olga), quand le téléphone de notre amie se met à sonner, nous extirpant de nos caresses. Elle regarde le message et nous demande : « ça vous dérange si des amis se joignent à nous ? ».

Wyylde Le Réseau Social Hum Hum pour Couples & Célibataires

A peine 30 secondes plus tard, trois couples frappent à la porte. La chambre risque d’être un peu petite pour une telle partouze ! Mais quand on libertine, on apprécie parfois une certaine promiscuité. L’orgie va durer jusqu’à une heure tardive, mêlant les langues (il y a là notre couple danois, un autre italien et un couple américain).

Naturisme sur la plage des Grottes

Quand nous nous réveillons le lendemain, la matinée est déjà bien avancée. Nous prenons un petit-déjeuner copieux, vite rejoints par nos amis libertins qui, quant à eux, semblent levés depuis quelques heures déjà. Olga nous explique qu’elle et son mari ont gravi une colline pour assister au lever du soleil. Nous ferons de même lendemain. La vue est à couper le souffle et nous observerons même, de loin, un groupe de dauphins croiser au large de l’île.

Pour l’heure, nous recherchons un snack pour le repas de midi. Puis nous filons sur la plage naturiste du Levant, j’ai nommé la plage des Grottes. Ici, l’ambiance est familiale. Mieux : l’atmosphère s’avère bien plus conviviale que sur n’importe quel autre spot de la côte méditerranéenne. Sur place, nous retrouvons notre couple libertin américain. Mais le temps n’est pas du tout au coquinage.

Apparemment, ils connaissent le Cap et la Baie des Cochons. Nous leur demandons si un tel lieu existe sur le Levant. A leur connaissance, il n’y a rien de tel ici. D’ailleurs, ils nous expliquent qu’ils ont abandonné la cité agathoise pour vivre une expérience naturiste plus vraie. On sent d’ailleurs bien que le naturisme et le libertinage cohabitent bien mieux sur le Levant qu’au Cap. Ce dernier vit bien, mais portes closes. De plus, il y a infiniment plus de choses à visiter sur l’île que dans le quartier naturiste.

Dernière partouze sur l’Ile du Levant

Nous allons donc profiter de notre après-midi à la plage. Le lendemain, nous visitons l’île et ces merveilles naturelles. Si vous connaissez Port-Cros, situé dans le même archipel, cela ressemble beaucoup et vaut le coup d’œil. Mais question sexe, il n’y a rien à signaler dans le domaine public.

Levant libertin

Par contre, les soirées privées sont nombreuses. Nous assistons à l’une d’elle, lors de notre dernier soir dans ce paradis du naturisme. Une demi-douzaine de couples sont présents, ainsi que deux femmes célibataires et quatre hommes seuls. Je ne saurais dire pourquoi, mais je trouve l’esprit libertin plus sympathique qu’au Cap d’Agde.

Qu’on me comprenne bien : j’adore la folie libertine agathoise. C’est même notre prochaine étape dans notre road-trip coquin. Mais l’Ile du Levant offre autre chose, plus respectueux, à mon sens, des valeurs du naturisme.

Pour en savoir +

Office du Tourisme de Hyères, Rotonde du Park Hôtel, 16 avenue de Belgique, 83400 Hyères – site web
Le Rocher du Secret, Ile du Levant, 83400 Hyères – site web
La Brise Marine, Ile du Levant, 83400 Hyères – site web

http://www.sexplorateur.com/wp-content/uploads/ile-levant.jpghttp://www.sexplorateur.com/wp-content/uploads/ile-levant-240x240.jpgAudrey & Vincentreportagesclubs libertins,échangisme,libertinage,partouze,plage
Après nos vacances coquines au Cap d'Agde, l'idée d'un road-trip libertin a fait son chemin dans nos deux esprits pervers. Nous avons donc tracé un itinéraire, de L'Ile-du-Levant à Sitges, via le Cap d'Agde, la côte du Roussillon, la Jonquera et Barcelone. En camping-car, nous allons tenter de découvrir...