Alors que vient de s’achever l’édition 2019 du Folsom Street Fair de San Francisco, nous avons voulu partager avec vous une vidéo assez trash d’une édition précédente. La scène se passe en 2015, sur une des scènes installées en pleine rue. Les participants au plus grand festival sadomasochiste du monde vont assister au dressage public de Cass, un jeune homme gay et maso. Sous les yeux d’hommes et de femmes curieux des choses du SM ou initiés, Cass va subir une humiliation publique consentie.

Extrait vidéo gratuit : humiliation gay en public

Tout au long de la zone concernée par le Folsom Street Fair ont été dressées des scènes. Sur celles-ci, des sets de musique électronique se tiennent à intervalle régulier. Mais ces performances musicales alternent avec des performances BDSM.

télécharger le reportage complet

Ici, c’est Cass, un jeune homme de la vingtaine, gay et intéressé par le BDSM en tant que soumis qui va subir, selon les règles de consentement en vigueur dans le monde sado-maso, une série d’humiliations et de sévices, sous le regard parfois médusé de la foule. Le reportage se poursuit dans un lieu plus confidentiel, où les dominateurs vont pouvoir user et abuser de ce nouvel esclave. Comme vous le verrez dans l’interview de fin, ce dernier semble ravi de l’expérience.

Histoire de Folsom Street

Depuis de nombreuses années maintenant, précisément depuis la révolution sexuelle qui a secoué l’occident, San Francisco représente une sorte de capitale américaine de la communauté gay. On considère également la ville comme la plus tolérante des Etats-Unis. Au départ, le quartier de Castro a accueilli essentiellement des hommes homosexuels.

C’est un peu plus tard que Folsom Street, située à quelques encablures de là, est devenue une place forte du militantisme gay pro-sexe. On ne s’étonnera pas, dès lors, que le premier festival BDSM gay de l’histoire ait choisi ce lieu pour s’installer. C’est aussi non loin de là, à l’Armory de Cisco, que nous (kink.com) avons installé nos premiers studios, dédiés au porno militant BDSM.

Le Folsom Street Fair

La première édition du Folsom Street Fair a lieu dès 1984. Au départ, il s’agit de réunir, dans un événement en plein-air, les adeptes du cuir de tout le pays. Le public est alors essentiellement gay et masculin. Nous vivons alors en pleine épidémie de HIV, et les sexualités gays alternatives se développent fortement, dont celle du BDSM et du fétichisme.

Folsom gay

Très rapidement, au cours des années qui suivent, le festival s’ouvre au public lesbien, puis au public hétéro adepte du cuir. On parle alors de « leather subculture ». Progressivement, de nombreux curieux et autres sympathisants de la cause de la liberté sexuelle viennent gonfler les rangs des festivaliers.

Parallèlement, des événements in et off enrichissent le festival. On compte aujourd’hui de nombreuses soirées plus ou moins « sexe » organisées autour du Folsom Street Fair.

Développements hors de Cisco

Mieux : l’esprit du FSF, qui se tient tous les ans en septembre à Cisco, va s’exporter en dehors de San Francisco. Le premier festival « frère » a lieu en 1997 à New York (Folsom Street East). Puis c’est au tour de l’Europe, et de Berlin, d’organiser son propre événement (2003) en même temps que Toronto. Néanmoins, ce dernier a été définitivement abandonné en 2008.

Folsom Europe

Si vous souhaitez assister au Folsom Europe, vous trouverez toutes les infos en cliquant ici. Sachez que cet événement a lieu lui aussi en septembre de chaque année.

NDLR : mon petit doigt me dit que nous allons envoyer, dès l’an prochain, un de nos reporters en observation participante au festival de Berlin.

http://www.sexplorateur.com/wp-content/uploads/folsom-street-fair-1.jpghttp://www.sexplorateur.com/wp-content/uploads/folsom-street-fair-1-240x240.jpgKinkvidéosexhibition,gang-bang,gay,sadomaso,USA
Alors que vient de s'achever l'édition 2019 du Folsom Street Fair de San Francisco, nous avons voulu partager avec vous une vidéo assez trash d'une édition précédente. La scène se passe en 2015, sur une des scènes installées en pleine rue. Les participants au plus grand festival sadomasochiste du...