Depuis que nous avons débuté dans le libertinage, tout le monde nous rebat les oreilles avec le Cap d’Agde. C’est le Cap par ci, le Cap par là. Nous avons donc tout simplement voulu essayer. Et nous avons réservé un emplacement au camping naturiste, dans la perspective de notre tout premier séjour libertin dans le fameux quartier naturiste.

Le quartier naturiste

Depuis notre première jeunesse, nous pratiquons l’un comme l’autre le camping. Mais ni l’un ni l’autre n’avons jamais expérimenté le naturisme. C’est vous dire si nous appréhendons un peu à l’approche du village naturiste du Cap d’Agde. Une fois sur place, nous trouvons une place pour nous garer. Une file d’attente serpente jusqu’aux bureaux où l’on peut obtenir un pass. En une demi-heure, nous y voilà. Nous présentons notre réservation chez Oltra et obtenons en retour le sésame pour notre véhicule.

quartier naturiste Cap d'Agde

Il est temps de reprendre la voiture. On passe la barrière et on pénètre enfin, après des heures de route, dans le fameux quartier naturiste. On roule lentement en direction du camping. Et tout à coup les voilà : les premiers « tout-nus » de notre existence. Ils se promènent tranquillement sur le trottoir. Jusqu’ici rein de choquant, mais ça surprend tout de même un peu, même quand on est prévenu.

A l’accueil du Centre Oltra, on nous désigne un emplacement pour notre tente. Premier constat, le camping est gigantesque. Personnellement, je n’ai jamais vu ça. Il y a même des boutiques et des cafés dans les intersections des allées ! Il est temps de planter la tente. On se déshabillera plus tard.

Vacances au camping

Cette fois, la tente est montée. Plus moyen de reculer. De toute façon, nous avons réservé pour le week-end et payé d’avance. Comment vous décrire cette sensation ? Quand on sort finalement nus comme des vers, on se demande si on a vraiment le droit. Et puis, on s’habitue. Quelques voisins nous saluent, tout sourire. La sensation de gêne disparaît peu à peu. Et laisse place à un sentiment de liberté.

A côté de nous, c’est le mouvement inverse. Un couple de vieux danois est sur le départ. Mais avant, comme une sorte de bizutage involontaire, la dame demande à Vincent de les prendre en photo avec leur appareil. Sans doute un souvenir qu’ils montreront à leurs amis au retour à Copenhague.

Une fois fait, on sort de quoi prendre l’apéro. Il nous faut bien ça pour nous remettre de nos émotions. C’est là qu’un homme, notre voisin de l’autre côté de l’aller, vient nous voir, toute quéquette à l’air. Très franchement, il reluque Audrey avec une insistance pas du tout dans l’esprit naturiste. On croit comprendre : il cherche à savoir si nous sommes libertins.

Le camping naturiste René Oltra

Pour le reste, nous ne sommes pas déçus. Le camping, bien que gigantesque, est superbe. Il y a des arbres pour faire de l’ombre, les toilettes sont propres et bien entretenues. A ce propos, on vérifie que certaines rumeurs sur le naturisme sont parfaitement fausses : les douches, et bien sûr les toilettes, ferment à clé !

On a bien compris qu’ici, l’ambiance n’est pas au libertinage. Chacun vaque à ses occupations comme dans n’importe quel camping. la nudité intégrale en plus. Pour tout dire, on se demande si le paradis de l’échangisme et du sexe libre que nous vantaient nos amis libertins se trouve bien ici.

Il faut le dire clairement : dans le Centre Oltra, le sexe et l’exhibition n’ont absolument pas le droit de citer. Mais il est 21h déjà et une petite faim se fait sentir. Qu’en sera t-il dans le reste du village naturiste. Toujours à poil, nous prenons un sac-à-dos avec nos vêtements. Car ce soir, c’est sûr, nous sortons en club libertin.

Parade libertine au Cap d’Agde

Quand nous arrivons finalement au centre du quartier naturiste, nous faisons un peu tâche. Il est déjà 22h et nous sommes à près les derniers à être nus. On se trouve un coin un peu tranquille pour passer nos tenues. Chemise et pantalon pour monsieur. Tenue libertine pour madame. On a pu voir que de nombreuses femmes avaient déjà revêtu leurs parures les plus coquines.

parade libertine quartier naturiste

Nous avançons dans les couloirs d’une galerie marchande, dans une cohue indescriptible. Seuls restent quelques naturistes purs-et-durs, toujours à poil malgré la température qu se rafraîchit. Pour le reste, on se croirait à carnaval. Des centaines de couples, manifestement échangistes, ou en tout cas libertins, cherchent une table pour boire un verre ou manger. Vraisemblablement, ils rejoindront un club ou une soirée privée une fois fait.

L’ambiance est incroyable. C’est un véritable défilé de tenues coquines, plus excentriques les unes que les autres. Ici, une fois à la poitrine opulente se promène en tenue d’écolière, les seins à l’air. Là, une femme, tout de latex vêtue, tient son homme en laisse. Si vous êtes un tant soit peu ouverts d’esprits, et vous vous trouvez dans le coin du Cap d’Agde, allez voir cette parade libertine au moins une fois dans votre vie. Cela vaut le coup d’œil.

Et ce d’autant plus que, à notre grande surprise, les restaurants ne sont pas autant des attrape-touristes que sur le reste de la côte. On mange plutôt bien, tout en se rinçant l’œil, pour un prix tout à fait acceptable. Mais nous ne sommes pas venus passer un séjour au Cap d’Agde pour manger. Il est maintenant 23h, il est temps de prendre la direction de notre club échangiste du jour.

à suivre…

http://www.sexplorateur.com/wp-content/uploads/camping-naturiste.jpghttp://www.sexplorateur.com/wp-content/uploads/camping-naturiste-150x150.jpgAudrey & VincentreportagesCap d'Agde,exhibition,libertinage
Depuis que nous avons débuté dans le libertinage, tout le monde nous rebat les oreilles avec le Cap d'Agde. C'est le Cap par ci, le Cap par là. Nous avons donc tout simplement voulu essayer. Et nous avons réservé un emplacement au camping naturiste, dans la perspective de notre...